Complément de reprise du travail pour les demandeurs d’emploi âgés de 55 ans et plus

Si vous êtes demandeur d’emploi et êtes âgé(e) de 55 ans ou plus, vous pouvez sous certaines conditions bénéficier d’une prime si vous reprenez le travail. Pour ce complément de reprise du travail, le fait que vous repreniez le travail comme salarié(e) ou en tant qu’indépendant(e) à titre principal ne joue aucun rôle.

Réforme de l’état

Depuis le 1er juillet 2014, le complément de reprise du travail pour les demandeurs d’emploi de plus de 55 ans relève officiellement des compétences des autorités flamandes. La réglementation existante restera en vigueur jusqu’à ce que les autorités flamandes prennent éventuellement l’initiative de la modifier. Une période de transition est en ce moment en cours, durant laquelle votre organisme de paiement et l’ONEM continuent à assurer le suivi de cette matière.

Conditions

En tant que salarié(e), vous avez droit à un complément de reprise du travail si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Vous êtes âgé(e) d’au moins 55 ans
  • Vous vous êtes retrouvé(e) au chômage pour des raisons indépendantes de votre volonté
  • Vous pouvez prouver au moins 20 années de passé professionnel comme travailleur salarié
  • Vous ne percevez ou ne perceviez pas d’indemnité complémentaire dans le cadre du régime du chômage avec complément d'entreprise (« prépension »)
  • Vous n’avez pas, au cours des 6 mois précédant la reprise du travail, été au service de votre nouvel employeur ou du groupe auquel il appartient (sauf si vous remplissiez déjà pendant cette période les conditions requises pour l’obtention du complément).

Si vous reprenez le travail en tant que salarié(e), vous percevrez le complément quel que soit votre régime de travail (temps plein ou temps partiel), le montant du salaire ou le type de contrat de travail (durée déterminée, durée indéterminée, contrat de remplacement, intérim, Activa, ...).

En tant qu’indépendant(e) à titre principal, vous avez droit à un complément de reprise du travail si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Vous êtes âgé(e) d’au moins 55 ans
  • Vous vous êtes retrouvé(e) au chômage pour des raisons indépendantes de votre volonté
  • Vous pouvez prouver au moins 20 années de passé professionnel comme travailleur salarié
  • Vous ne percevez ou ne perceviez pas d’indemnité complémentaire dans le cadre du régime du chômage avec complément d'entreprise (« prépension »)
  • Vous déployez vos activités en tant qu’indépendant(e) à titre principal pendant le mois pour lequel le complément est demandé
  • Vous êtes affilié(e) à une caisse d’assurances sociales pour travailleurs indépendants
  • Vous vous engagez à ne prester aucun service comme indépendant au profit ou pour le compte de votre ancien employeur (ou du groupe auquel votre ancien employeur appartient) et ce pendant la période de 6 mois qui suit votre dernière occupation à son service.

Vous ne pouvez pas, que ce soit en tant que salarié(e) ou indépendant(e), cumuler le complément de reprise du travail avec :

  • des allocations de chômage en tant que chômeur complet indemnisé
  • des allocations dans le cadre de l’assurance maladie et invalidité
  • une allocation de garantie de revenus (travailleur à temps partiel avec maintien de droits)
  • une indemnité d’interruption (dans le cadre de l’interruption de carrière ou du crédit-temps). 

Vous pouvez en revanche cumuler le complément de reprise du travail avec le salaire que vous recevez de votre nouvel employeur ou avec les revenus de votre activité indépendante.

Vous pouvez aussi cumuler le complément de reprise du travail avec une indemnité de rupture.

Procédure de demande

La prime n’est pas accordée automatiquement. Vous devez demander votre complément de reprise du travail auprès de votre organisme de paiement.

Coût

Si toutes les conditions sont remplies, vous avez droit au complément de reprise du travail pour une durée indéterminée. Vous percevez alors le complément pour une période de 12 mois, qui peut chaque fois être reconduite pour 12 mois, et ce aussi longtemps que dure la reprise du travail. Le complément de reprise du travail à durée indéterminée s’élève à 197,93 euros (montant brut indexé au 1er décembre 2012).

Si la condition des 20 années de passé professionnel n’est pas remplie, vous percevrez le complément pour maximum trois ans : 197,93 euros la première année, 131,95 euros la deuxième année et 65,98 euros la troisième année.

Heures d'ouverture et contact

Travail de proximité "Wijk-werken"

adresse
Av. Prince Baudoin 12
1780 Wemmel
tél.
02 462 03 20 of 0491 35 31 17
Courriel
geert.desmedt1@vdab.be